Les grandes ablutions pour la femme : Voici ce que vous devez savoir à ce sujet

Les ablutions sont une pratique consistant au lavage de certaines parties de corps, de se purifier avant de prier. Ce rituel est donc d’une grande importance dans la vie quotidienne pour les croyants et croyantes de confession musulmane. Il existe trois types d’ablutions à savoir. Vous avez donc les petites ablutions ou encore les ablutions mineures (Wudhou), les grandes ablutions ou les ablutions majeures (Ghousl) et les ablutions sèches (Tayyamoum). Il s’agit ici de découvrir en détail les grandes ablutions, spécifiquement pour la femme. Prenez donc connaissances de ce qu’est en réalité cette pratique, quand est-ce qu’elle doit être faite et comment les femmes procèdent aux grandes ablutions.

Les grandes ablutions pour la femme : Qu'est-ce que c'est

Les grandes ablutions encore appelées « Ghousl » sont un rituel de purification complète du corps dans l’islam. Comme les autres types d’ablutions, elles sont considérées comme un moyen de se maintenir dans un état de pureté rituelle, essentiel pour la validité de ses prières et d’autres rites religieux. Obtenez plus d’informations sur les nouvelles pratiques de purification. 

Sujet a lire : Médaille arbre de vie : un cadeau plein de sens

Les grandes ablutions pour la femme : Quand faut-il faire ces ablutions ? 

Contrairement aux petites ablutions, les grandes ablutions ne constituent pas une pratique quotidienne. Toutefois, elles sont requises dans certaines situations avant la prière. Les grandes ablutions doivent être faites après la période de menstruation, un acte sexuel, les rêves érotiques conduisant à l’émission de liquide séminal, l’accouchement et la mort d’un musulman. En réalité, dans ces différents cas, la femme est considérée comme dans un état d’impureté. Faire les grandes ablutions est donc nécessaire pour se réapproprier un état de pureté rituelle. 

Comment procéder à ces ablutions en tant que femme ? 

Avant de commencer les ablutions, il est important de savoir que l’eau que vous utiliserez pour réaliser ce rituel doit être pure, inodore, incolore et sans saveur. Voici les étapes à suivre rigoureusement dans l’ordre. Formulez en premier lieu vos intentions de vous purifier en disant « Bismillah », ce qui signifie « au nom d’Allah » Procédez ensuite au lavage de vos mains jusqu’aux poignets à trois reprises. 

A découvrir également : Site de rencontre : les conditions pour utiliser ce type de plateforme

Lavez une fois vos parties intimes situées entre votre nombril et votre genou. Réalisez les ablutions mineures. Procédez trois fois au lavage des cheveux : Si vous êtes une femme, veillez à ce que l’eau pénètre vos cheveux jusqu’à atteindre leurs racines. Lavez tout votre corps en commençant par le côté droit jusqu’au côté gauche. L’objectif est que l’eau passe sur tout le corps.

Après avoir fait tout cela, faites la profession de foi, encore appelée le shahada. Pour ce faire, vous devez dire « Ash-hadu anna lâ ilâha illa Llâhu wahdahu lâ sharika lahu, wa ash-hadu anna muhammadan ‘abduhu wa rasûluhu. Allâhumma j’alnî mina t-tawwâbîna wa j’alnî mina l-mutatahhirîn ». Cela veut dire en français « J’atteste qu’il n’y a de divinité que Dieu l’unique, sans aucun associé. Et j’atteste que Muhammad est son serviteur et Son Envoyé. Seigneur, place-moi avec les repentants et avec ceux qui se purifient ». Vous pouvez enfin commencer votre prière.